1920, 4 juin, Traité du Trianon

Traité de Trianon, 4 juin 1920

entre la Belgique, la Chine, Cuba, les États-Unis d’Amérique, l’Empire britannique, la France, la Grèce, l’Italie, le Japon, le Nicaragua, le Panama, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, l’État serbe-croate-slovène, le Siam et la Tchécoslovaquie d’une part, et la Hongrie d’autre part

Traité signé entre la Belgique, la Chine, Cuba, les États-Unis d’Amérique, l’Empire britannique, la France, la Grèce, l’Italie, le Japon, le Nicaragua, le Panama, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, l’État serbe-croate-slovène, le Siam et la Tchécoslovaquie d’une part, et la Hongrie d’autre part. Il stipule la dislocation de l’empire austro-hongrois.

Le traité de Trianon de juin 1920 est signé entre la Belgique, la Chine, Cuba, les États-Unis d’Amérique, l’Empire britannique, la France, la Grèce, l’Italie, le Japon, le Nicaragua, le Panama, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, l’État serbe-croate-slovène, le Siam et la Tchécoslovaquie d’une part, et la Hongrie d’autre part. Il officialise la dislocation de l’empire austro-hongrois à la suite du traité de Versailles de 1919, mettant fin à la première guerre mondiale (1914-1918). De par ce traité, la Hongrie perd près de deux tiers de ses territoires, y compris son accès à la mer Adriatique. D’un autre côté, l’Autriche récupère le Burgenland. 

Ă  venir

Le texte du traitĂ© est publiĂ© in

| 11,4 Mo Martens, N. R. G., 3e série, t. XII, n° 71, pp. 423-565

Pour les références bibliographiques des recueils mentionnés ci-dessous, voy. la page consacrée aux recueils de traités